SNC : des associés solidaires en cas de difficultés

Vous voulez créer une entreprise qui peut vous permettre de travailler avec plusieurs actionnaires afin d’anticiper une situation difficile ? La SNC vous donne la possibilité de collaborer avec un certain nombre d’associés.

Caractéristiques de la société en nom collectif

En certaines circonstances, il est préférable de choisir de travailler avec plusieurs personnes pour administrer et développer l’entreprise. L’EI, la SA et la EURL puissent être instituées par un seul associé et proposent une grande simplicité. Néanmoins, leur dirigeant aura des difficultés à se sauver d’une situation complexe et à  supporter toutes les responsabilités qui pèsent sur lui tant qu’il travaille seul. La société en nom collectif ou SNC peut répondre à vos attentes si vous avez l’intention de collaborer avec divers actionnaires. Celle-ci permet de partager la responsabilité solidaire entre tous les gérants afin de diminuer le poids qui incombe au créateur de l’entreprise.  Ensuite, il faut plus de deux actionnaires pour instituer une société en nom collectif. Et le nombre de personnes qui peuvent composer l’entreprise est indéfini. De plus, les gérants doivent former un capital social. Mais, le chiffre minimum à verser lors de la création de la société n’est pas déterminé.

Fonctionnement de la société en nom collectif

La société en nom collectif est facile à  faire fonctionner. Au moment où l’entreprise est créée, chaque associé est contraint de verser un montant pour créer un capital social.  Généralement, les gérants de la SNC sont tenus de se retrouver en réunion générale une fois par an afin de leur permettre de prendre une décision collective. Aussi, tous les associés ont le droit d’administrer l’entreprise et d’exercer leurs pouvoirs pour établir et conclure une convention collective. Et ils s’engagent dans les dettes sociales de l’entreprise. En outre, en fonction des statuts rédigés, tous les associés peuvent faire office de gérants et ils sont obligés d’assumer solidairement la responsabilité. Ce sont les actes juridiques qui définissent la désignation des dirigeants et leurs pouvoirs. Tous les actionnaires qui sont associés ont l’autorisation de commercer à condition qu’ils sont en mesure de diriger une affaire commerciale et possèdent une aptitude professionnelle relative à cette activité.

Les  avantages de la société en nom collectif

La SNC est une structure simple formée par plusieurs gérants.  Cette société propose une structure collaborative.  Celle-ci est très avantageuse pour les activités libérales. En effet, tous les associés doivent se montrer très compétents et être  pleins de dévouement pour développer la société en nom collectif. En outre, il n’est pas nécessaire de former un capital initial fixé pour créer une SNC.

SAS et SASU : attention à la rédaction des statuts
La SARL ou EURL, des statuts encadrés par le code du commerce