Que retenir des avis sur le Village de l’Emploi ?

Village de l'emploi

Village de l’emploi : un centre de formation professionnelle destiné aux étudiants ayant suivi un parcours académique minimum d’un bac+2. Sur Internet, les commentaires à propos de cet établissement fusionnent mettant tous l’accent sur le rôle de l’apprentissage qui y fourni dans l’insertion des jeunes diplômés dans le marché du travail. Parmi les avis qu’on lit sur la toile figurent de nombreuses informations sur la lettre de motivation : un document essentiel du dossier de candidature qui peut vous amener à susciter l’attention du recruteur ou le contraire.

Les étapes de préparation avant de passer à la rédaction

Les village de l’emploi avis mettent l’accent sur l’importance de la lettre de motivation pour l’acceptation de votre dossier. Il est donc essentiel de bien se préparer avant de passer à la rédaction. Commencez alors par faire une liste de toutes les missions que vous avez accomplies. Dans un tableau, placez en face de ces opérations, les compétences que vous avez mis en application et celles que vous avez pu acquérir au fil du temps. Pour que votre lettre puisse coller davantage au poste convoité, sélectionnez les qualifications qui correspondent aux critères cités dans l’offre.

Cette démarche vous permet de supprimer tout ce qui sera perçu par le recruteur comme des éléments informationnels hors sujet qui ne servent pas votre candidature. Par ailleurs, sur un bloc-note, citez les mots-clés liés à l’entreprise et à l’offre en question. Car, plus votre lettre est personnalisée, plus vous montrez à l’entreprise que vous vous n’êtes pas en train de chercher n’importe quel emploi. Bref, vous soulignez l’enjeu de ce poste dans votre parcours professionnel et par rapport à vos ambitions individuelles. Notez que les entreprises les plus modernes font appel à des algorithmes pour filtrer les candidatures et écarter celles qui ne présentent pas le minimum requis. En introduisant ces mots-clés dans votre lettre, vous serez repéré plus facilement.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.lemultipass.fr.

L’entrée en matière : un début accrocheur pour se démarquer

Les phrases avec lesquelles vous débutez votre lettre vont soit amener le recruteur à continuer la lecture soit l’en dissuader. Pour cela, essayez d’être percutant avec une entrée en matière qui conduit directement au sujet principal à savoir vos motivations. Certains postulants commencent leur lettre avec des formules bateaux comme : « Je vous écris cette lettre pour vous faire part de mon désir de chercher un emploi. » Ce type de phrase est vide de sens et ne véhicule aucune information utile pour recruteur. Sachant que celui-ci reçoit une infinité de candidatures, il ne peut consacrer à chacune d’entre elles que quelques secondes, une à 2 minutes pour les plus captivantes d’entre elles. Mieux vaut alors l’interpeler si vous ne voulez pas que votre lettre finisse à la poubelle.

Par ailleurs, les spécialistes en recherches techniques de recherche d’emploi insistent sur le ton à adopter dans ce document surtout au début. Le pathos est donc à bannir comme les expressions empruntes de désespoir : « Je suis au chômage depuis plusieurs années. Décrocher ce job est une nécessité pour subvenir aux besoins de ma famille. » Voici un modèle de lettre que les recruteurs ont en exécration. Un ton trop confiant voire arrogant est un autre extrême que les ressources humaines ne portent réellement dans le cœur. On peut citer : « Vous ne trouverez pas un employé plus dévoué et plus adéquat pour ce poste. » Présentez vos compétences avec objectivités et laissez l’entreprise décide sans faire de pression.

Un ton léger, positif et enthousiaste

La lettre de motivation est certes un document officiel mais elle doit s’apparenter à une conversation avec le recruteur. Voilà pourquoi le ton est déterminant pour l’impact qu’elle va produire. Optez pour des phrases courtes afin de faciliter la lecture. Les expressions utilisées doivent être légères et donner le sourire. Plus important encore, elles doivent communiquer votre niveau de motivation et d’enthousiasme sachant qu’il s’agit du but initial de ce document.

Il y a 3 types de lettres envoyées aux ressources humaines : un modèle trop carré avec un ton solennel qui suscite l’ennui et ne donne aucune indication sur la personnalité du candidat. A l’inverse, on retrouve des postulants qui se laissent emporter par leur élan d’enthousiasme et virent vers une écriture excessivement émotionnelle. Entre les 2 se trouvent la lettre de motivation idéal : celle du postulant qui a trouvé le ton idéal pour captiver l’attention du recruteur et suggérer quelques traits de sa personnalité. Il s’agit d’humaniser son style d’écriture en évitant les expressions impersonnelles trop sérieuses qui sont en contraction avec le ton requis pour ce type de communication écrite.

Une structure en 3 parties

Idéalement, votre lettre de motivation doit s’articuler sur 3 paragraphes. Le premier doit être un récapitulatif de vos anciennes expériences. Si vous n’avez jamais exercé auparavant en tant que salarié, pensez à mettre en avant vos stages. Cependant, ne tombez pas dans le piège de l’essai qui reproduit à la lettre ce qui a été annoncé dans le CV. Sélectionnez les fonctions qui s’apparent à ceux qu’on vous demande pour ce poste. Si vous pensez, dans votre fort intérieur, manquer d’expérience, n’hésitez pas à expliquer que vous prêt à vous impliquer pour apprendre et développer vos compétences.

Le deuxième paragraphe est destiné aux informations que vous aurez préalablement rassemblées à propos de l’entreprise. Ici, la pire erreur que vous pouvez faire, c’est de vous lancer dans des éloges disproportionnés en utilisant des expressions pompeuses telles que : « votre entreprise est le leader incontesté dans le domaine. » Restez objectif et mettez en avant des informations concrètes qui montrent que vous connaissez les projets de l’entreprise.

Le troisième et dernier paragraphe soit souligner un rapport gagnant-gagnant de votre collaboration. Vous pouvez alors mettre l’accent sur l’une de compétences et montrer comment elle va permettre à ce business de se développer ne serait-ce que dans un élément spécifique.

Une lettre à zéro faute

Avant d’envoyer votre lettre ou de l’imprimer, pensez à bien vous relire. De cette manière, vous allez pouvoir repérer les erreurs rédhibitoires comme les constructions syntaxiques laborieuses. Pour ne pas commettre ce type de maladresses, privilégiez les phrases courtes et simples : sujet-verbe-complément d’objet. Vous aurez alors moins de risques de vous tromper. La lettre de motivation n’est pas une dissertation littéraire où vous serez jugé pour votre niveau de langue.

Cependant, cette compétence compte parmi les soft skills que les recruteurs apprécient particulièrement. Même si vous êtes informaticiens, envoyer un e-mail à un client avec des fautes de grammaires manifestes va renvoyer une mauvaise image de l’entreprise. Ainsi, pour trier des dossiers de candidature à qualifications techniques égales, ce critère peut faire la différence. Et il peut être repéré dans la lettre de motivation avant même de rencontrer le postulant en face-à-face. Evitez aussi les formules dérangeantes et disgracieuses comme « A l’intention de » au lieu de « A l’attention de ».

Organisation et management des collectivités territoriales